Masque 3M – N95 1860 – FFP2 (Europe EN 149-2001) Boite de 20 – sans Graphène
49,90 HT Ajouter au panier

Masque 3M – N95 1860 – FFP2 (Europe EN 149-2001) Boite de 20 – sans Graphène

49,90 HT

3M – 1860 NIOSH – FFP2

  • Boite de 20 masque 3M
  • Sans graphène
  • Super confortable
  • Livraison en 48h depuis la France
  • Expédiée par Cubyn

LIVRAISON OFFERTE !

  • Retours sous 15 jours
  • Commandé avant 12:00, expédié aujourd’hui
  • Transaction 100% sécurisé

MASQUES N95/FFP2 – 3M – 1860 NIOSH

Description :

Les respirateurs à masque filtrant, parfois appelés respirateurs jetables, sont assujettis à diverses normes réglementaires dans le monde. Ces normes précisent certaines propriétés physiques et caractéristiques de rendement requises pour que les respirateurs démontrent la conformité à la norme donnée. En cas d’une pandémie ou de situation d’urgence, les autorités sanitaires font souvent référence à ces normes lorsqu’elles émettent des recommandations en matière de respirateurs, indiquant, par exemple, que certaines populations doivent utiliser un respirateur « N95, FFP2 ou semblable ».

Le présent document vise uniquement à clarifier certaines similitudes clés entre de telles références, en particulier aux normes de rendement applicables aux respirateurs à masque filtrant suivantes :

  • N95 (États-Unis NIOSH-42CFR84);
  • FFP2 (Europe EN 149-2001);
  • KN95 (Chine GB2626-2006);
  • P2 (Australie/Nouvelle-Zélande AS/NZA 1716:2012);
  • Corée 1re catégorie (Corée KMOEL – 2017-64);
  • DS2 (Japon JMHLW-Notification 214, 2018).Comme le montre le tableau suivant, les respirateurs considérés comme conformes à ces normes peuvent fonctionner de manière très similaire les uns aux autres, selon les exigences de rendement énoncées dans les normes et confirmées par les essais de conformité.Un point de comparaison important se trouve dans les débits précisés par ces normes pour les essais de résistance à l’air au moment de l’inhalation et de l’expiration. Les plages de débits des essais de résistance à l’air au moment de l’inhalation varient de 40 à 160 l/min. Les plages de débits des essais de résistance à l’air au moment de l’expiration varient de 30 à 95 l/min. Certains pays exigent que les essais soient effectués à différents débits, alors que d’autres n’exigent que le plafond ou le seuil de ces plages. Bien que cela semble suggérer que les exigences des normes en matière de résistance respiratoire (également appelée « chute de pression ») diffèrent les unes des autres, il importe de comprendre que la chute de pression à travers n’importe quel filtre sera naturellement supérieure à des débits plus élevés et plus faible à des débits inférieurs. En raison des courbes de pression typiques des filtres pour respirateurs, les diverses exigences en matière de chute de pression des normes sont en fait assez similaires. Ce graphique montre une courbe représentative de la chute de pression d’un filtre. Si un filtre est mis à l’essai à un débit élevé, le rendement en matière de chute de pression sera relativement élevé. Si ce même filtre est mis à l’essai à un débit faible, le rendement en matière de chute de pression sera relativement faible.

 

 

Division des produits de protection individuelle de 3M

Selon cette comparaison, il est raisonnable de considérer les respirateurs à masque filtrant KN95 de la Chine, AS/NZ P2, 1re catégorie de la Corée et DS2 du Japon comme étant « semblables » aux respirateurs américains NIOSH N95 et européens FFP2, pour filtrer les particules exemptes d’huile, comme celles produites par les feux de forêt, la pollution de l’air par les particules PM 2,5, les éruptions volcaniques ou les bioaérosols (p. ex., virus). Cependant, avant de choisir un respirateur, les utilisateurs doivent consulter leurs réglementations et exigences locales en matière de protection respiratoire ou consulter leurs autorités en matière de santé publique locales pour obtenir des conseils sur le choix d’un respirateur.

Certification / catégorie (norme)

N95 (NIOSH- 42C FR84)

FFP2 (EN 149- 2001)

KN95 (GB2626-20 06)

P2 (AS/ NZ 1716:2012)

Corée 1re catégorie (KMOEL – 2017-64)

DS (Japon JMHLW- Notification 214, 2018)

Rendement du filtre – (doit avoir une efficacité supérieure ou égale à X %)

≥ 95 %

≥94%

≥ 95 %

≥ 94 %

≥ 94 %

≥ 95 %

Agent d’essai

NaCl

NaCl et huile de paraffine

NaCl

NaCl

NaCl et huile de paraffine

NaCl

Débit

85 l/min

95 l/min

85 l/min

95 l/min

95 l/min

85 l/min

Fuite totale vers l’intérieur* — mise à l’essai sur des sujets humains effectuant tous des exercices

S.O.

fuite ≤ à 8 % (moyenne arithmétique)

fuite ≤ à 8 % (moyenne arithmétique)

fuite ≤ à 8 % (moyenne individuelle et arithmétique)

fuite ≤ à 8 % (moyenne arithmétique)

Fuite vers l’intérieur mesurée et incluse dans les directives d’utilisation

Résistance au moment de l’inhalation — chute de pression maximale

≤ 343 Pa

≤ 70 Pa (à 30 l/ min)
≤ 240 Pa (à 95 l/ min)

≤ 500 Pa (obstruction)

≤ 350 Pa

≤ 70 Pa (à 30 l/ min)
≤ 240 Pa (à 95 l/ min)

≤ 70 Pa (à 30 l/ min)
≤ 240 Pa (à 95 l/ min)

≤ 70 Pa (avec soupape)
≤ 50 Pa (sans soupape)

Débit

85 l/min

Varié — voir ci- dessus

85 l/min

Varié — voir ci- dessus

Varié — voir ci- dessus

40 l/min

Résistance à l’air au moment de l’expiration — chute de pression maximale

≤ 245 Pa

≤ 300 Pa

≤ 250 Pa

≤ 120 Pa

≤ 300 Pa

≤ 70 Pa (avec soupape) ≤ 50 Pa (sans soupape)

Débit

85 l/min

160 l/min

85 l/min

85 l/min

160 l/min

40 l/min

Exigence relative à la fuite de la soupape d’expiration

Débit de fuite à ≤30 ml/min

S.O.

Dépressurisation à0Pa≥20 s

Débit de fuite à ≤ 30 ml/min

inspection visuelle après 300 l/min pendant 30 s

Dépressurisation à 0 Pa ≥ 15 s

Force appliquée

-245 Pa

S.O.

-1 180 Pa

-250 Pa

S.O.

-1 470 Pa

Exigence relative au dégagement de CO2

S.O.

≤1%

≤1%

≤1%

≤1%

≤1%

* La norme du Japon JMHLW-Notification 214 exige un essai de fuite vers l’intérieur plutôt qu’un essai de fuite totale vers l’intérieur.

2

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Masque 3M – N95 1860 – FFP2 (Europe EN 149-2001) Boite de 20 – sans Graphène”