Panier

LIVRAISON OFFERTE  EN FRANCE

France masque

Covid-19 : Omicron, BA.4, BA.5… Pourquoi le Conseil scientifique alerte-t-il sur un nouveau variant à l’automne ou été 2022 ?

Le président du Conseil scientifique, Jean-François Delfraissy, a affirmé ce vendredi que la pandémie de Covid-19 n’était pas terminée en France. Le médecin immunologue s’attend à la propagation d’un nouveau variant d’ici quelques mois dans l’Hexagone : ces derniers pourraient relancer les contaminations dans le pays. 

“On aura le retour d’un variant de ce virus à l’automne”. Au micro de France Info, Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique, n’en démord pas : “La pandémie n’est pas finie”, affirmait ce vendredi 6 mai le professeur d’immunologie, qui prévoit un possible rebond épidémiologique à l’automne, alors même qu’une baisse des contaminations et des hospitalisations liées au SARS-CoV-2 est constatée en ce moment en France. Selon le médecin, il s’agit maintenant de savoir quel variant pourrait bien prendre le dessus dans le pays d’ici quelques mois, quelle sera sa virulence, sa transmissibilité, sa résistance face à l’immunité prodiguée par la vaccination et comment les autorités sanitaires vont lutter contre cette nouvelle souche. 

BA.4 et BA.5 dans le viseur

Et après ? Pourquoi Jean-François Delfraissy craint-il la propagation d’un nouveau variant dans l’Hexagone à l’automne ? Pour anticiper l’évolution de la situation sanitaire en France, les autorités sanitaires gardent les yeux rivés sur… l’Afrique du Sud. “Plusieurs vagues (de contaminations, ndlr) survenues dans le passé en Afrique du Sud ont précédé chronologiquement celles survenues un peu plus tard en Europe de l’ouest”, affirme Antoine Flahault, médecin épidémiologiste et directeur de l’Institut en santé globale de l’université de Genève, interrogé par La Dépêche du Midi. Et en ce moment, les Sud-africains font bel et bien face à une cinquième vague de contaminations, portée par deux sous-variants d’Omicron : BA.4 et BA.5. 

Le rebond épidémiologique “attendu” à l’automne pourrait donc être causé par ces deux sous-variants. Ces derniers ont déjà été détectés dans l’Hexagone. Selon les derniers bulletins communiqués par Santé Publique France, un cas d’infection à BA.4 et deux cas de contaminations à BA.5 ont été détectés sur le territoire. Le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies a lancé il y a 10 jours un appel à la vigilance : BA.4 et BA.5 portent des mutations particulièrement surveillées : 

Laisser un commentaire
Expédition en Europe

Suisse,Londre et Martinique

Retours sous 15 jours

15 jours de délai de retour gratuit

Transactions 100% sécurisés

Chorus / MasterCard / Visa / Virement

chat
1
Une question ?
France-masque.fr
Hello,
Comment je peux vous aider ?